Bienvenue

Bienvenue

Ci dessous vous trouverez les compte-rendus de mes derniers voyages, en famille, entre amis, ou en solo, mais dans tous les cas très souvent orientés nature, photo, et grands espaces.  Avant tout pour mon propre plaisir et en garder une trace, mais aussi en retour de tous les formidables conseils que j’ai pu trouver sur le net (il y’a bien longtemps que j’ai abandonné les routards et autres lonely planet, tout juste bon à vous indiquer un resto quelconque, sans aucune passion), en espérant que ces quelques informations puissent servir à d’autres. 

Au nord du cercle polaire se situent les îles Lofoten, appartenant à la Norvège, archipel de nombreuses îles reliés par des ponts et des tunnels. Les Lofoten sont le lieu de la plus grande anomalie positive de température hivernale par rapport à la latitude, grâce au Gulf, les températures peuvent donc être relativement douces pour sa position (entre -1°C en hiver de moyenne et 13°C en été). Mais le vent et les nombreuses dépressions polaires abaissent considérablement la température ressentie. Heureusement par moment le soleil perce à travers les nuages, et toute les nuances de cette incroyable lumière bleutée peuvent s’exprimer.

Les lofoten sont également un lieu très réputé pour ses aurores boréales (mais nous n’aurons pas la chance d’en voir la couverture nuageuse la nuit empêchant toute observation). Reste des paysages hivernaux assez spectaculaires.

Objectif du voyage : faire notre premier safari animalier à Etosha, et découvrir le salar de Sossusvlei. Pas de bol ces deux spots sont dans des directions complètement opposées de la capitale/aéroport, donc il va falloir traverser une bonne partie du pays dans les deux sens, et beaucoup rouler. Ça tombe bien, même pas peur j’aime bien ça les road trips. 

 

Massif des Alpes qui s’étend au nord de l’Italie sur les provinces du Sud-Tyrol, de Trento et Belluno jusqu’au glacier Marmolada, culminant à 3 343 m. On est en italie, mais la zone a été très longtemps Germano-Autrichienne, donc c’est assez multilingue-multiculturel. Sur les trois jours où j’y étais il a malheuresement fait très mauvais les deux premiers, je vais donc faire un retour très court de ce que j’ai pu entrevoir comme beaux spots, avec l’espoir d’y revenir très vite, et voir ce que ne n’ai pu voir (Lago di Sorapis, Cinque Torri, …). En tout cas tout ce que j’ai pu voir m’a beaucoup emballé. J’y suis allé via un Ryan Air direction Venise, puis deux/trois heures de retour pour atteindre le nord de l’Italie.

 

Hawai’i (ou hawaii, ou hawaï c’est comme vous voulez), archipel de 137 îles au beau milieu du pacifique, c’est partir loin de tout et de tout le monde (décalage de 12h c’est parfait pour couper avec la France). C’était aussi l’occasion de mixer vacances à la mer et quelque chose de plus « exotique » pour toute la famille, tout en restant dans un certain confort en partant aux US (les supermarchés ouverts de 2h du mat à 23h ça dépanne bien). Sur la route on en a profité pour faire quelques jours de coupure à New York.

Après avoir vu de nombreuses photos sur le net, et entendus des retours d’expérience très positifs de voyages en Islande, je ne pensais ne pouvoir en revenir que déçu tant les attentes étaient fortes. Et pourtant l’Islande m’a étonné, épaté, enchanté. J’adore les grands et beaux espaces, j’ai été servi.

Au programme : le sud, ses cascades et ses glaciers par la route circulaire, puis 24h au cœur de l’île dans le Landmannalaugar.

 

Au sud de Naples, de Positano à Amalfi (voir un peu plus loin), visite de la côte Amalfitaine, destination de vacances prisée pour ses falaises abruptes et ses rives escarpées parsemées de petites plages et de villages de pêcheurs aux couleurs pastel. La route côtière qui relie la ville portuaire de Salerne à la commune de Sorrente permet d’admirer de grandes villas, des vignobles en terrasse et des citronniers à flanc de falaise.

Au large de Naples se trouvent également bon nombre d’îles, dont la célèbre Capri.

 

Visite de la plus célèbre île des cyclades : Santorin, détruite par une éruption volcanique au XVIe siècle av. J.-C., qui a définitivement façonné ses paysages accidentés. Les maisons blanches en forme de cube de ses 2 villes principales, Fira et Oia, sont accrochées sur des falaises surplombant une caldeira (cratère) sous-marine. Elles dominent la mer, des petites îles à l’ouest ainsi que des plages composées de galets de lave noirs, rouges et blancs.

Puis transfert au nord du pays à la découverte des monastères des météores, perchés au sommet de falaises et pitons rocheux gris, sculptés par l’érosion.

 

Célébrée chaque année dans toute la Thaïlande, Loi Kratong est une fête de lumières, de lampions et lanternes, de radeaux flottants de papier, de feux d’artifice, à l’honneur de Boudha et à la recherche de la bonne fortune. Nous avons eu la chance d’y assister à Chiang Mai la « Rose du Nord » thailandaise au bord de l’ancienne route de la soie.

Puis nous nous somme diriger vers Sukhothaï première capitale historique du pays (1238), inscrite au patrimoine mondial de l’humanité.

Enfin les îles paradisiaques de la région de Krabi compléteront le portrait enchanteur du pays du sourire.