albweb.fr


Dolomites

















Massif des Alpes qui s’étend au nord de l’Italie sur les provinces du Sud-Tyrol, de Trento et Belluno jusqu’au glacier Marmolada, culminant à 3 343 m. On est en italie, mais la zone a été très longtemps Germano-Autrichienne, donc c’est assez multilingue-multiculturel. Sur les trois jours où j’y étais il a malheuresement fait très mauvais les deux premiers, je vais donc faire un retour très court de ce que j’ai pu entrevoir comme beaux spots, avec l’espoir d’y revenir très vite, et voir ce que ne n’ai pu voir (Lago di Sorapis, Cinque Torri, …). En tout cas tout ce que j’ai pu voir m’a beaucoup emballé. J’y suis allé via un Ryan Air direction Venise, puis deux/trois heures de retour pour atteindre le nord de l’Italie.

J’y suis allé fin Juin, il faisait encore assez froid en altitude, les téléphériques et routes d’altitude ouvraient à peine, mais déjà pas mal de touristes au point les plus connus (mais largement suportable, il y’a de la place dans les montagnes). Par contre la taille des infrastructures (parking, restaurants), et ce que j’ai pu en lire sur le net, me font dire que ça doit être beaucoup moins drôle en plein été, ça doit grouiller de monde.

 Lago di Braies

Le lac de plus instagramé de la terre, mais bon un classique ça se refuse pas. L’accès est très facile, mais revers de la médaille, pas mal de monde même avant que le soleil ne se lève. J’ai été heureusement surpris de voir que tout le monde était calme et respectueux, permettant de profiter du lever de soleil en tout quiétude.

 Tre cime di lavaredo

En logeant à Cortina d’Ampezzo, les trois cimes les plus célèbres d’italie sont accessibles via une route de montagne qui monte très vite. Cette route est sujette à un péage hors de prix, mais bon plan pour les photographes, c’est plus ou moins en accès libre aux meilleures heures, car le péage ferme à 16h30 pour ne rouvrir qu’en début de matinée, et l’accès n’est pas fermé.

Toute la zone est très jolie, les chemins de randonnée et refuges très nombreux, juste ne faites pas comme moi, évitez de vous y perdre en plein milieu de la nuit, quitte à devoir affronter l’escalade de névés de neige à la lampe frontale…

 

Seceda 

Accessible aussi très facilement depuis le téléphérique, le point de vue sur le flanc de montagne déchiré est superbe. Malheuresement je n’ai eu le droit qu’à 10/15 minutes de ciel dégagé, avant l’arrivée des nuages et de la pluie. Ne pas hésitez à utliser les webcams avant d’y monter : https://valgardena.panomax.com/seceda

Karersee 

Très joli lac, bordé de sapins, sous fond de montagnes, mais là encore le mauvais temps m’a empêché de réaliser un seul cliché correct.

Alpe di siusi

Je suis tombé sous le charme de cette région magnifique, plus haut alpage d’Europe, où les cabanes de bergers sont au pieds des montagnes.

BIlan

: Les routes de montagne, et la conduite italienne
: Le nombre de touristes très modéré en cette période de début juin
: Le nombre incroyable de massifs montagneux différents avec une belle gueule

: La météo capricieuse

Instagram
YOUTUBE
Twitter
SOCIALICON